Le prix Louis Forest de la Chancellerie des Universités en sciences de la vie est décerné a Boris Chaumette pour ces travaux de thèse de neurobiologie